Vous voulez coucher plus vite ? Apprenez à sexualiser la conversation

Savoir sexualiser la conversation, c’est sans conteste multiplier vos chances de l’avoir dans votre lit.
Mais encore faut-il savoir le faire dans les règles.
Essayer de sexualiser maladroitement, c’est souvent bien pire que ne pas le faire du tout.
Voici une liste de conseils et de choses à éviter pour ne pas tomber dans certains travers.

 

Oui, elle aime le sexe comme vous

Réussir la sexualisation d’une conversation, c’est avant tout parvenir à émoustiller votre interlocutrice.

Avant toute chose, il faut bien avoir conscience de ce que la femme que vous avez en face de vous aime le sexe.

« Mais qu’est-ce qu’il nous raconte-là ? »

Je sais que c’est une chose évidente pour certains d’entre-vous.

Malheureusement, il y a encore quantité d’hommes qui considèrent que le sexe est un cadeau que leur font les femmes.

Si vous êtes de ceux-là, débarrassez-vous de cette idée une fois pour toutes.
Vous ne pourrez jamais séduire avec des croyances aussi fausses en vous.

La vérité, c’est qu’elles aiment non seulement pratiquer le sexe au moins autant que vous, mais aussi (et presque surtout) que c’est l’un de leurs sujets de conversation favoris

Par exemple, après avoir sexualisé fortement pendant un premier rendez-vous sans coucher avec la fille dans la foulée, j’ai déjà plus d’une fois eu la démonstration de la puissance de ce truc.

(Pour diverses raisons que j’expliquerai en détail dans le futur, je choisis généralement un schéma en deux rendez-vous plutôt qu’un seul.)

Donc, plus d’une fois, après le rencard, j’ai reçu de certaines des sms véritablement enflammés.
Évidemment, ce sont là des filles avec lesquelles vous pouvez très certainement passer sous la couette dès le premier soir si tout le reste suit (la logistique, notamment).
Mais la sexualisation que vous avez mise en œuvre y est sans doute pour beaucoup là dedans.

Paraître à l’aise avec la chose

Quand vous avez compris que ce n’est pas inapproprié de parler de sexe avec une femme, vous avez déjà évité le premier écueil.

Celui qui pense le contraire et qui se sent – même juste dans un coin de sa tête – un peu « pervers », « bizarre » ou « vicieux » juste parce qu’il aborde ce sujet est irrémédiablement fichu…

Si vous pensez un tant soit peu l’être, l’image que vous renverrez à celle qui se trouve en face de vous est celle d’un homme mal assuré, voire même malsain.

Le ton à adopter est celui d’un gars qui sait que ces choses sont naturelles et surtout qui a l’habitude d’en parler avec des femmes sans se montrer le moins du monde gêné.

Pourquoi réagirait-elle négativement, puisque votre attitude décontractée lui démontre qu’elle n’est certainement pas la première avec laquelle vous abordez le sujet si librement ?

C’est une notion élémentaire de psychologie qui est à l’oeuvre ici.

La réaction de l’autre sera cantonnée dans les limites que vous définissez vous-même grâce à la manière dont vous lancez le sujet.
En d’autres termes, votre aisance l’empêchera de se braquer, même si elle n’est pas tout à fait à l’aise avec le fait d’évoquer sa sexualité avec un homme qu’elle ne connaît somme toute que depuis fort peu de temps.

 

Mais comment en venir à la question ?

Au-delà de ceci, la façon d’introduire le sujet a aussi son importance.

Hors de question de dire quelque chose du style :

« Surtout ne sois pas gênée par la question que je vais te poser maintenant. Tu es libre d’y répondre ou pas. Je ne veux pas temettre mal à l’aise » et blablabla, blablabla…

NON.

Posez votre question sans lui demander son autorisation. Un point c’est tout.
Il n’y a rien de plus simple.

Bien sûr, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
Je ne vous demande pas de parler sexe dès les premières phrases ni de sauter du coq à l’âne pour passer par exemple directement d’une conversation qui n’a rien à voir au domaine de la sexualité.

Les premières minutes du rendez-vous seront plutôt utilisées pour la mettre à l’aise.
Après le premier quart d’heure environ, vous pouvez commencer à mettre en place votre stratégie de sexualisation verbale.

Quand à la transition idéale vers le sujet, vous avez le choix.
D’habitude, je fais simple et je passe d’abord par une phase où je pose des questions sur ses relations passées, ce qui ouvre pas mal de portes, en général.
Mais, vous pouvez vous montrer un peu plus original et par exemple improviser un petit jeu de questions-réponses de plus en plus osées.
Les possibilités sont infinies en la matière.

 

Mais ne pas non plus en faire trop

Comme dans toute chose, sexualiser beaucoup et fort ne veut pas dire sexualiser à l’excès.

Si vous dépassez une certaine limite, vous ferez pis que bien et vous risquerez effectivement de passer pour un pervers.

Évitez de vous complaire dans des détails trop fouillés.

Je sais qu’entre-elles les femmes peuvent parfois être plus crues que beaucoup ne voudraient le croire quand elles parlent de ces choses.
Entre hommes, on ne s’embarrasse pas non plus de précautions, la plupart du temps.

Mais ici, la conversation se déroule entre un homme et une femme.
Les règles sont donc légèrement différentes.

Il faudra toujours respecter une forme de pudeur pour ne pas paraître inadapté socialement.

Encore une fois, c’est une question d’intelligence sociale et de mesure.

Il m’est impossible de tout détailler précisément avec des mots. Ce sont des choses que vous devez ressentir.

Mais ne vous faites pas trop de bile à ce sujet.
Souvent, c’est l’inverse qui se produit. Les hommes se montrent dans l’ensemble plutôt trop timorés que trop peu dans ces situations.

Mettez en pratique la sexualisation pendant vos rendez-vous et vous serez agréablement surpris par la puissance de cette technique.
Je vous le promets.

Pascal

1 réponse

  1. Aaaaah maintenant je comprends pourquoi la plupart des hommes cherchent à plaire aux femmes plutôt que de tenter de les séduire ! 😮

    Vu qu’ils considèrent que le sexe est un cadeau que leur font les femmes, ils croient qu’en leur montrant leurs qualités et leurs compétences de séduction, la femme qu’ils veulent séduire les récompensera en couchant avec lui !

    Du coup le marché de la séduction a pris conscience de ça, et en tire profit jusqu’à présent !

    Tout s’explique…

Laisser un commentaire